Articles et parties de livres sur Chateaubriand parus depuis 2000 - lettre H

HADDAD (Karen), « Les chaussures de mon oncle (des usages de la mémoire chez Chateaubriand et Alfieri, via Proust) », dans Chateaubriand et les choses, textes réunis et présentés par Franc Schuerewegen, C.R.I.N. : Cahiers de recherche des instituts néerlandais de langue et de littérature françaises, vol. 59, Amsterdam / New York, Rodopi, 2013, pp. 137-147.

 

HAMILTON (James F.), « Connecting Atala and René . The Senex and Puer Archetypes », Romance Quarterly (Lexington, KY), XLVIII, 4, 2001, pp. 239-249.

 

HAMON (Bernard), « George Sand et l’Italie », Société Chateaubriand. Bulletin, n° 55, 2012, pp. 203-208.

 

HAQUETTE (Jean-Louis), « Les projets d'épopée de la nature au XVIII e siècle : le mirage épique », dans L'Épopée et ses modèles de la Renaissance aux Lumières (Actes du colloque international, Université de Reims, 16-18 mai 2001), Paris, Champion, 2002, pp. 55-70.[Une partie de cet article (pp. 66-70) porte sur Les Natchez .]

 

HARPAZ (Éphraïm), « Benjamin Constant et Chateaubriand. Épilogue », Revue d'histoire littéraire de la France , CVI, 2, avril 2006, pp. 351-369.

 

HARTMANN (Marie), « Transposition et traduction : la transposition de Chateaubriand dans les trois derniers romans de Louis-Ferdinand Céline », dans Traduction et transposition (Actes du XVIIe colloque L.-F. Céline, Milan, 2008), Paris, Société d’études céliniennes, 2010, pp. 151-167.

 

HARTOG (François),

  • « Chateaubriand : entre l'ancien et le nouveau régime d'historicité », in Régimes d'historicité : présentisme et expériences du temps , Paris, Seuil (« La Librairie du XXI e siècle »), 2003, pp. 77-107.
  • « Le nageur entre deux rives », dans F. Hartog, Croire en l’histoire, Paris, Flammarion, 2013, pp. 172 et suiv.

 

HEITMAN (Klaus), « Mal du siècle et Weltschmerz. La littérature de l'ennui en France et en Allemagne jusqu'en 1830 », in Cercetarea literara azi. Studii dedicate profesorului Paul Cornea , dir. Liviu Papadima, Ia?i, Polirom, 2000, pp. 283-295. [Sur Chateaubriand, Goethe, etc.]

 

HERSANT (Yves), « Chateaubriand, inventeur de la 'mélancolie moderne' », Psychiatrie française , XXIX, 2, 1998, pp. 70-78.

 

HEUDRÉ (abbé Bernard), « Chateaubriand visionnaire du catholicisme », in Chateaubriand visionnaire (actes du colloque tenu à la Fondation Singer-Polignac, le 28 juin 2000), dir. Jean-Paul Clément, Paris, Éditions de Fallois, 2001, pp. 23-32.

 

HEUDRÉ (Bernard),

  • « Chateaubriand au congrès de Vérone, d'après les relations inédites d'Edmond de Boislecomte, envoyé spécial de Louis XVIII », Société Chateaubriand. Bulletin 2003 , 46, 2004, pp. 25-30.
  • « Chateaubriand et le livre des Confessions mal faites  », Société Chateaubriand. Bulletin 1999 , 42, 2000, pp. 33-38.
  • « Chateaubriand pèlerin », dans Chateaubriand en Orient. Itinéraire de Paris à Jérusalem . 1806-1807 (catalogue de l'exposition présentée à la Maison de Chateaubriand du 26 avril au 13 juillet 2006), Châtenay-Malabry, Maison de Chateaubriand, 2006, pp. 197-203.
  • « Du Génie du christianisme à l' Essai sur l'indifférence  : le discours apologétique au début du XIX e siècle », Société Chateaubriand. Bulletin 2002 , 45, 2003, pp. 175-182.
  • « La politique religieuse pontificale de Pie VII à l'avènement de Grégoire XVI », dans Chateaubriand romain : 1803-1804, 1828-1829, Châtenay-Malabry, Conseil général des Hauts-de-Seine - Maison de Chateaubriand, 2004, pp. 95-110.
  • « La Postérité spirituelle du Génie du Christianisme  », in Un livre, un siècle : le Génie du Christianisme, La Vallée-aux-Loups, Maison de Chateaubriand, 2002, pp. 87-95.

 

HIBBS (Solange), « François-René de Chateaubriand » (suivi de « Guerre d’Espagne », extrait des Mémoires d’outre-tombe), dans La Guerre d’indépendance espagnole dans la littérature française du XIXe siècle, Marta Giné-Janer (éd.), Paris, L’Harmattan, 2008, p. 191-199.

 

HOFFENBERG (Juliette), « L' Itinéraire à l'oeuvre. Le burlesque et l'invention de l'autobiographie », dans L' Itinéraire de Paris à Jérusalem (Journée d'étude organisée par la SERD et l'Université de Paris IV-Sorbonne, Paris, 9 décembre 2006), « http://www.paris4.sorbonne.fr/fr/article.php3?id_article=4596 » ou « http://www.etudes-romantiques.org/prg_chateaubriand2.htm ».

 

HOLA (Patrick), O.S.B., « Chateaubriand et la postérité du Génie du christianisme » dans Solesmes, les écrivains et les poètes, Éditions de Solesmes 2011, p. 11-76.

 

HÖLZ (Karl), « Der edle Wilde und das europäische " mal du siècle ". Kulturelle Spiegelungen bei Chateaubriand », in Zigeuner, Wilde und Exoten. Fremdbilder in der französischen Literatur des 19 Jahrhunderts , Berlin/Bielefeld/Munich, E. Schmidt, 2002, pp. 18-51.

 

HORN (Eva), « Historiographie der Endlichkeit : Chateaubriand's Mémoires d'outre-tombe  », Arcadia. Zeitschrift für allgemeine und vergleichende Literaturwissenschaft , XXXIV, 2, 1999, pp. 225-243.

 

HOROWITZ (Elliott S.), « ″Remarkable rather for its Eloquence than its Truth″ : Modern Travelers Encounter the Holy Land and each other’s Accounts thereof », Jewish Quarterly Review, 99, 4, Fall 2009, p. 439-464.

 

HOSNY (Ahmed), « Tunis 1807 : Chateaubriand ou la soif de s'embarquer », in Tunis, cité de la mer (Colloque UNESCO 1997), textes réunis par Éric Wanters, Rouen, Presses Universitaires de Rouen, 1999, pp. 276-294.

 

HRBATA (Zdenek), « Chateaubriand en Bohême », Chateaubriand. Paris - Prague - Venise , textes réunis par Philippe Berthier, « Cahiers romantiques n° 7 », Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2001, pp. 73-86.

 

HUBNER (Patrick), « Chateaubriand et l'Amérique interdite : autour du tabou de l'inceste », in Littérature et interdits , textes réunis par François Dugast, Irène Langlois et François Mouret, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, pp. 225-234.

 

HUET (Marie-Hélène), « Chateaubriand and the Politics of (Im)Mortality », Diacritics. A Review of Contemporary Criticism , XXX, 3, automne 2000, pp. 28-39.

 

HUET (Patrick), « Noli me tangere », Chateaubriand. Paris - Prague - Venise , textes réunis par Philippe Berthier, « Cahiers romantiques n° 7 », Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2001, pp. 127-150.

 

HUFNAGEL (Henning), « Glück in Venedig : Ausformungen einer utopischen Chiffre bei französischen Konservativen : Chateaubriand, Barrès, Morand », dans Literarische Stadtutopien zwischen totalitäter Gewalt und Ästhetisierung, éd. Barbara Ventarola, München, Martin Meidenbauer, 2011, pp. 155-184.

 

HUSS (Bernhard), « Die Grenze zum Orient in Chateaubriands Itinéraire de Paris à Jérusalem und Lamartines Voyage en Orient  », dans Die französische Literatur des 19. Jahrhunderts und der Orientalismus , herausgegeben von Michaël Bernsen und Martin Neumann, Tübingen, Max Niemeyer Verlag, 2006, pp. 37-63.