Articles et parties de livres sur Chateaubriand parus depuis 2000 - lettre S

 

SAADI (Hacene), « La construction de l'identité de l'autre à travers des textes littéraires français, de Chateaubriand à Camus », Hermès : Cognition, communication, politique (Paris), 30, 2001, pp. 137-146.

 

SAENDIG (Brigitte), « Chateaubriand als Poet : Sein Jugendgedicht " L'Amour de la campagne " », in « La Poésie est dans la vie ». Flânerie durch die Lyrik beiderseits des Rheins , éd. Marion Steinbach et Dorothee Risse, Bonn, Romanisticher Verlag, 2000, pp. 89-104.

 

SAIGNES (Anna), « De mystérieux adolescents dans de vieux parcs ( Ada et Chateaubriand) », dans Fratries : frères et soeurs dans la littérature et les arts de l'Antiquité à nos jours , sous la direction de Florence Godeau et de Wladimir Troubetzkoy, Paris, Kimé, 2003, pp. 263-270.

 

SAINSON (Katia), « Revolutions in Time. Chateaubriand on the Antiquity of the Earth », French Forum , XXX, 1, 2005, pp. 47-63.

 

SALICETO (Elodie),

  • « Un voyage musical : l’Italie au temps de Chateaubriand », dans Le Voyage et la mémoire au XIXe siècle, dir. Sarga Moussa et Sylvain Venayre, Paris, Créaphis, 2011, p. 119-134.
  • « Juliette ou la religion du Beau », in Juliette Récamier dans les arts et la littérature. La fabrique des représentations, actes du colloque international de Lyon (UMR LIRE/Musée des Beaux-Arts, 15-16 mai 2009), dir. Delphine Gleizes et Sarga Moussa, Paris, Hermann, 2011, p. 149-167.
  • « Le discours de la "modernité" : Les Martyrs de Chateaubriand, utopie du renouveau épique ? », in Déclin & confins de l’épopée au XIXe siècle, Saulo Neiva dir., Tübingen, éd. Gunter Narr, 2008, p. 217-231.
  • « Le Poète et le tyran : Rome, fondement et critique du pouvoir impérial (Chateaubriand, Foscolo) », Revue Napoléon , n° 32, novembre 2007, pp. 32-37.
  • « Le Voyage de la Grèce, un nouveau retour à l'antique  ? », dans L' Itinéraire de Paris à Jérusalem. Un « Voyage avec des voyages » , Journée d'étude organisée par Marie-Ève Thérenty et Stéphane Zékian à l'Université de Montpellier 3, le 18 novembre 2006, sur le site deFabula (http://www.fabula.org/colloques/sommaire397.php).
  • « Les Martyrs, un atelier du style néoclassique », dans Société Chateaubriand. Bulletin année 2009, 52, 2010, p. 131.
  • « Paradoxes d’un récit de vie au XIXe siècle : la Vie de Rancé de Chateaubriand (1844) », dans Usages des vies. Le biographique hier et aujourd’hui (XVIIe-XXIe s.), dir. Sarah Mombert et Michèle Rosellini, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2012, pp. 189-205.

 

SALOMON (Nicoletta), « Acque e Psiche. Chateaubriand a Venezia », in « L'Instinct voyageur ». Creazione dell'io e scrittura del mondo in Chateaubriand , a cura di Filippo Martellucci, Padoue, Unipress (« Biblioteca Francese »), 2001, pp. 155-168.

 

SAMINADAYAR-PERRIN (Corinne), « La Conversion d'une écriture : l' Itinéraire de Paris à Jérusalem comme récit initiatique », Société Chateaubriand. Bulletin année 2006 , 49, 2007, pp. 181-193.

 

SANCHEZ (Olivia),

·         « À la gloire de Poussin », dans Chateaubriand romain : 1803-1804, 1828-1829 , Châtenay-Malabry, Conseil général des Hauts-de-Seine - Maison de Chateaubriand, 2004, pp. 187-196.

·         « La Fête à la Villa Médicis », dans Chateaubriand romain : 1803-1804, 1828-1829 , Châtenay-Malabry, Conseil général des Hauts-de-Seine - Maison de Chateaubriand, 2004, pp. 173-180.

·         « La Découverte de la Vénus de Milo », dans Chateaubriand en Orient. Itinéraire de Paris à Jérusalem . 1806-1807 (catalogue de l'exposition présentée à la Maison de Chateaubriand du 26 avril au 13 juillet 2006), Châtenay-Malabry, Maison de Chateaubriand, 2006, pp. 131-141.

·         « Entre souvenir de soi et merveilleux chrétien », dans Chateaubriand en Orient. Itinéraire de Paris à Jérusalem . 1806-1807 (catalogue de l'exposition présentée à la Maison de Chateaubriand du 26 avril au 13 juillet 2006), Châtenay-Malabry, Maison de Chateaubriand, 2006, pp. 171-189.

 

SANDIG (Brigitte),

  • « " Vers la lumière et vers la corruption " : Chateaubriand zu Aufklärung und Ethik », Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte , XXX, 3-4, 2006, pp. 339-357.
  • « Les Conceptions religieuses de Chateaubriand et de Constant : Une antinomie de fond ? », Annales Benjamin Constant , 26, 2002, pp. 103-116.

 

SAYRE (Gordon), « Plotting the Natchez Massacre : Le Page du Pratz, Dumont de Montigny, Chateaubriand », Early American Literature , XXXVII, 2, 2002, pp. 381-414.

 

SCHEELE (Élisabeth), « L'Image de la guerre dans le discours aux morts de Giraudoux et dans la description de la bataille de Bouvines dans lesMémoires d'outre-tombe de Chateaubriand », French Studies Bulletin : a Quarterly Supplement , 83, été 2002, pp. 12-13.

 

SCHELLINO (Andrea), « ‘Décadence’ et ‘style cosmopolite’ : Note sur Chateaubriand et Baudelaire », French Studies Bulletin, XXXIV, 127, 2013, pp. 23-26.

 

SCHNEIDER (Michel), « Une grande caisse en bois blanc. François-René de Chateaubriand, 4 juillet 1848 », in Morts imaginaires , Paris, Grasset, 2003, pp. 132-139.

 

SCHUERWEGEN (Franc),

  • « Le Poète est un nageur (brèves remarques sur Chateaubriand et Byron) », L'Esprit créateur, vol. 51, No 2, Summer 2011, p. 4-13.
  • « L’Antichauve (Chateaubriand) », Poétique, 161, 2010, p. 111-121.
  •  « Composition n° 1 (Chateaubriand) », Poétique, 174, 2013, pp. 237-249.
  • « D’une difficulté de l’analyse (Chateaubriand) », dans Nouveaux regards sur le texte littéraire, sous la direction de Vincent Jouve, Reims, ÉPURE-Éditions et Presses Universitaires de Reims, 2013, pp. 139-151.
  • « Introduction », dans Chateaubriand et les choses, textes réunis et présentés par Franc Schuerewegen, C.R.I.N. : Cahiers de recherche des instituts néerlandais de langue et de littérature françaises, vol. 59, Amsterdam / New York, Rodopi, 2013, pp. 7-18.
  • « Mes deux rosses, faisant les fringantes… », dans Chateaubriand et les choses, textes réunis et présentés par Franc Schuerewegen, C.R.I.N. : Cahiers de recherche des instituts néerlandais de langue et de littérature françaises, vol. 59, Amsterdam / New York, Rodopi, 2013, pp. 105-118.

 

SÉDOUY (Jacques-Alain de),

  • « La Politique de la France impériale en Orient », dans Le Voyage en Orient de Chateaubriand , textes rassemblés et présentés par Jean-Claude Berchet, avec le concours de la Société Chateaubriand, Houilles, Manucius, 2006, pp. 23-29.
  • « L’utilisation de la correspondance diplomatique dans le Congrès de Vérone », Société Chateaubriand. Bulletin, n° 54, 2011, pp. 167-172.

 

SÉGINGER (Gisèle), « Les Martyrs et Salammbô, la réinvention de l’épique », dans Chateaubriand et le récit de fiction, sous la direction de Fabienne Bercegol et Pierre Glaudes, Paris, Classiques Garnier, « Études dix-neuviémistes », 2013, pp. 451-467.

 

SEITÉ-SALAUN (Armelle), « De Loaisel de Tréogate à Chateaubriand », in Enfances et voyages de Chateaubriand : Armorique, Amérique (actes du colloque de Brest, septembre 1998), textes réunis par Jean Balcou, Paris, Honoré Champion, 2001, pp. 83-98.

 

SÉNART (Philippe), « Chateaubriand en Grèce », Poétique magazine , n° 35, novembre 2005, p. 35.

 

SERMAN (Ilya), « Chateaubriand et Karamzin témoins de leur temps », Revue des études slaves , LXXIV, 2002-2003, pp. 701-718.

 

SERVOISE (René), « Chateaubriand ambassadeur », Revue des deux Mondes , 3, mars 2001, pp. 155-164.

 

SHERINGHAM (Michael), « La Mémoire-palimpseste dans les Mémoires d'outre-tombe  », in Chateaubriand Mémorialiste. Colloque du cent cinquantenaire (1848-1998) , textes réunis par Jean-Claude Berchet et Philippe Berthier, Genève, Droz, 2000, pp. 119-131.

 

SIMON (Nathalie), « Sémiotique et esthétique dans un texte littéraire », dans Sémiotique et esthétique , sous la direction de F. Parouty-David et C. Zilberberg, Limoges, Pulim (Presses universitaires de Limoges), 2003, pp. 173-201.[Analyse de quelques paysages de la quatrième partie des Mémoires d'outre-tombe .]

 

SIMONETTI (Pascal), « Aux origines du Génie du Christianisme  : le triomphe de l'" esprit de parti " ou l'occasion saisie », in Un livre, un siècle : leGénie du Christianisme, La Vallée-aux-Loups, Maison de Chateaubriand, 2002, pp. 57-69.

 

SINFONICO (Damiano), « “ Sulle orme di Chateaubriand e di Stendhal ”. Malaparte e la Francia », Studi francesi, LV, 164, 2011, pp. 356-365.

 

SMART (Annie K.), « Re-reading Nature and Otherness in Chateaubriand’s Voyage en Amérique : A Case for the Biophilia Effect », Studies in Eighteenth-Century Culture, 42, 2013, pp. 123-145.

 

SMETHURST (Colin),

  • « Chateaubriand et la gauche du temps du Conservateur », Société Chateaubriand. Bulletin année 2010, No 53, 2011, p. 121-130.
  • « Chateaubriand and the censorship issue », Strathclyde Modern Language Studies (University of Strathclyde), New Series, n° 5, 2000 (« Sponsorship, censorship, control »), pp. 29-47.
  • « Chateaubriand e le origini del patriottismo reazionario », in Patria e patrie nella letteratura romantica. Atti del convegno di Ischia (Istituto italiano per gli studi filosofici ; Il pensiero e la storia 58), Napoli, La Città del Sole, 1999, pp. 19-32.
  • « Chateaubriand : the eternal Traveller », in L'Invitation au voyage. Studies in honour of Peter France , éd. John Renwick, Oxford, Voltaire Foundation, 2000, pp. 293-300.
  • « Ossian et le Génie du christianisme  », Société Chateaubriand. Bulletin 2002 , 45, 2003, pp. 200-207.
  • « Chateaubriand et la Société des amis de la liberté de la presse », Société Chateaubriand. Bulletin année 2006 , 49, 2007, pp. 25-34.
  • « Prose poétique et poème en prose chez Chateaubriand », dans Aux origines du poème en prose français (1750-1850) , sous la direction de Nathalie Vincent-Munnia, Paris, Champion, 2003, pp. 293-301.
  • « Ossian et Chateaubriand », dans Chateaubriand et le récit de fiction, sous la direction de Fabienne Bercegol et Pierre Glaudes, Paris, Classiques Garnier, « Études dix-neuviémistes », 2013, pp. 127-137.

 

SOLDEVILLA-DURANTE (Ignacio), « Las primeras traducciones castellanas de la Atala de Chateaubriand », Bulletin hispanique (Bordeaux), 2006 (2), pp. 421-458.

 

SOLOMON (Nathalie),

  • « Voyages et fantasmes de voyages chez quelques écrivains du XIXe siècle : un passé insurpassable », Nottingham French Studies, LI, 1, 2012, pp. 41-53.
  • « Les babouches de Constantinople : Comment faire parler les choses dans l’Itinéraire de Paris à Jérusalem », dans Chateaubriand et les choses, textes réunis et présentés par Franc Schuerewegen, C.R.I.N. : Cahiers de recherche des instituts néerlandais de langue et de littérature françaises, vol. 59, Amsterdam / New York, Rodopi, 2013, pp. 93-104.

 

SOUPAULT ROUANE (Isabelle), «  Les Aventures du dernier Abencérage de Chateaubriand : aspects d'une réécriture de l'espace », dans Solange Hibbs et Monique Martinez (éd.), Traduction, adaptation, réécriture dans le monde hispanique contemporain , Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2006, pp. 367-380.

 

STACKELBERG (Jürgen von), « Das Gelübde der Sonnenjungfrau (Marmontel und Chateaubriand) », in Gegendichtungen. Fallstudien zum Phänomen der literarischen Replik , Tübingen, Niemeyer, 2000, pp. 57-62.[Sur Les Incas et Atala .]

 

STANESCO (Michel), « Chevalerie et lettres. La résurrection romantique d'un vieux " topos " », in L'Histoire littéraire, ses méthodes et ses résultats. Mélanges offerts à Madelaine Bertaud , réunis par Luc Fraisse, Genève, Droz, 2001, pp. 53-71.[Sur Chateaubriand et Mme de Staël.]

 

SURDEL (Alain-Julien), « La peur de l'Autre dans les récits de pèlerinage en Terre Sainte », Travaux de littérature , XVII, 2004, pp. 259-272.[Une partie de cet article (pp. 268-272) porte sur l' Itinéraire de Paris à Jérusalem .]