Articles et parties de livres sur Chateaubriand parus depuis 2000 - lettre V

 

VAILLANT (Alain),

  • « Chateaubriand et ses adieux à la littérature », RHLF , CVII, 3, 2007, pp. 571-591.
  • « Chateaubriand, et ses adieux à la littérature », dans L' Itinéraire de Paris à Jérusalem. Un « Voyage avec des voyages » , Journée d'étude organisée par Marie-Ève Thérenty et Stéphane Zékian à l'Université de Montpellier 3, le 18 novembre 2006, sur le site de Fabula (http://www.fabula.org/colloques/sommaire397.php).
  • « Chateaubriand ou presque rien », dans Chateaubriand et les choses, textes réunis et présentés par Franc Schuerewegen, C.R.I.N. : Cahiers de recherche des instituts néerlandais de langue et de littérature françaises, vol. 59, Amsterdam / New York, Rodopi, 2013, pp. 149-167.

 

VASARRI (Fabio),

  • « Chateaubriand et le génie androgyne », Revue romane , 35, 2, 2000, pp. 255-280.
  • « Du portrait comique à la statue du rire », dans Le Voyage en Orient de Chateaubriand, textes rassemblés et présentés par Jean-Claude Berchet, avec le concours de la Société Chateaubriand, Houilles, Manucius, 2006, pp. 227-244.
  • « Éros chez les Natchez », Société Chateaubriand. Bulletin 2003, 46, 2004, pp. 57-66.
  • « Il polo fantasma », in « L'Instinct voyageur ». Creazione dell'io e scrittura del mondo in Chateaubriand , a cura di Filippo Martellucci, Padoue, Unipress (« Biblioteca Francese »), 2001, pp. 45-66.
  • « L’œuvre de Chateaubriand en Roumanie », Société Chateaubriand. Bulletin année 2010, No 53, 2011, p. 283-297.
  • « Humour et vieillesse dans la correspondance de Chateaubriand»,Société Chateaubriand. Bulletin, n° 54, 2011, pp. 131-140.
  • « Chateaubriand : comment réécrire le Moyen Âge ? », dans Medioevo e modernità nella letteratura francese / Moyen Âge et modernité dans la littérature française, a cura di Giovanna Angeli e Maria Emanuela Raffi, con la collaborazione di Michela Landi e Fabio Vasarri, Firenze, Alinea, 2013, pp. 99-118.
  • « Les mal-aimées. Les fictions de Chateaubriand au XXe siècle : lectures et transformations », dans Chateaubriand et le récit de fiction, sous la direction de Fabienne Bercegol et Pierre Glaudes, Paris, Classiques Garnier, « Études dix-neuviémistes », 2013, pp. 469-485.

 

VAULOUP (Jeanne), « Le Panorama de Jérusalem. De Chateaubriand à Pierre Prévost », Bulletin du Centre de Recherche Français de Jérusalem, « La culture visuelle du XIXe siècle », n° 24, 2013. Article en ligne à l’adresse suivante : http://bcrfj.revues.org

 

VENAYRE (Sylvain) "Les figures du voyageur dans l’Itinéraire de Paris à Jérusalem de Chateaubriand", dans L' Itinéraire de Paris à Jérusalem. Un « Voyage avec des voyages »  Journée d'étude organisée par Marie-Ève Thérenty et Stéphane Zékian à l'Université de Montpellier 3, le 18 novembre 2006, sur le site de Fabula (http://www.fabula.org/colloques/sommaire397.php).

 

VEINSTEIN (Gilles), « Chateaubriand et les Turcs », dans Le Voyage en Orient de Chateaubriand , textes rassemblés et présentés par Jean-Claude Berchet, avec le concours de la Société Chateaubriand, Houilles, Manucius, 2006, pp. 53-61.

 

VENAYRE (Sylvain), « Les Figures du voyageur dans l' Itinéraire de Paris à Jérusalem  », dans L' Itinéraire de Paris à Jérusalem. « Un Voyage avec des voyages » , Journée d'étude organisée par Marie-Ève Thérenty et Stéphane Zékian à l'Université de Montpellier 3, le 18 novembre 2006, sur le site de Fabula (http://www.fabula.org/colloques/sommaire397.php).

 

VERLET (Agnès),

  • « Chateaubriand et Juliette Récamier: la construction d’une fiction », dans Juliette Récamier dans les arts et la littérature. La fabrique des représentations, actes du colloque international de Lyon (UMR LIRE/Musée des Beaux-Arts, 15-16 mai 2009), dir. Delphine Gleizes et Sarga Moussa, Paris, Hermann, 2011, p. 101-114.
  • « Censure, autocensure et désir de témoigner chez Chateaubriand et Aragon », in Témoignage et écriture de l'histoire (Actes de la Décade de Cerisy, 21-31 juillet 2001), sous la direction de Jean-François Chiantaretto et Régine Robin, Paris, L'Harmattan (« Questions contemporaines »), 2003, pp. 303-318.
  • « Le Chateaubriand d'Aragon : une poétique de l'histoire », in L'Atelier d'un écrivain. Le XIX e siècle d'Aragon (Actes du colloque tenu à l'ENS Lettres et Sciences Humaines Lyon, 13-15 décembre 2001), textes réunis par Édouard Béguin et Suzanne Ravis, Publications de l'Université de Provence, 2003, pp. 141-152.
  • « Quelques figures de la mort, ou le génie de la " modernité " », Société Chateaubriand. Bulletin 2002 , 45, 2003, pp. 183-190.
  • « Chateaubriand et Milton : traduction ou remémoration ? », Société Chateaubriand. Bulletin 2000 , 43, 2001, pp. 62-70.
  • « Vieux tableaux de Prague et de Venise », Chateaubriand. Paris - Prague - Venise , textes réunis par Philippe Berthier, « Cahiers romantiques n° 7 », Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2001, pp. 115-126.
  • « Épitaphes vagabondes », in Chateaubriand Mémorialiste. Colloque du cent cinquantenaire (1848-1998) , textes réunis par Jean-Claude Berchet et Philippe Berthier, Genève, Droz, 2000, pp. 133-147.
  • « Les " amants de la mort " : physionomie du corps révolutionnaire dans les Mémoires d'outre-tombe de Chateaubriand », dansCorps, littérature, société (1789-1900 ), sous la direction de Jean-Marie Roulin, Saint-Étienne, Publications de l'Université de Saint-Étienne (« Le XIX e siècle en représentation(s) »), 2005, pp. 163-173.
  • « Le Versailles de Chateaubriand : Versailles ou la pompe funèbre », dans Versailles dans la littérature. Mémoires et imaginaire aux XIX e et XX e siècles, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires de Clermont-Ferrand, 2005, pp. 41-51.

 

VERONA (Roxana M.), « Madame Récamier, entre portrait et causerie », Romantisme , 109, 2000, pp. 99-106.

 

VETÖ-BOUGEARD (Marie-Élisabeth), « Chateaubriand traducteur : de l'exil au Paradis perdu  », Atala (Rennes), 2, 1999, pp. 127-142.

 

VIARD (Bruno), « François-René de Chateaubriand (1768-1848) », dans Lire les romantiques français, Paris, PUF, 2009, p. 31-52.

 

VITRY (Alexandre de), « Langues de droite, Chateaubriand et la rhétorique ultra », Société Chateaubriand. Bulletin, n° 55, 2012, pp. 155-169.